jeudi 31 mai 2012

défauts et recommandations.

Lorsque je tente de tracer une ligne un certain nombre de défauts apparaissent :

Le décalage :
j'ai tendance à ne pas bouger ma feuille. Mon bras bouge du haut vers le bas, ce qui pose un sérieux problème lorsqu'on se trouve près du bord de la table. le coude finit par tomber du bord de la table. ce qui est plutôt embêtant...Il suffit juste, vous supposez bien, de déplacer votre feuille.

Le manque de visibilité :
autant ce n'est pas trop un problème pour les petites distances, autant pour les grandes c'est une autre affaire. On a tendance à ne plus trop voir le point d'arrivée. En observant le point d'arrivée continuellement, en faisant confiance à son corps et à son cerveau, la ligne se trace quasi seule. mais voilà,à une distance de 29 cm le pinceau finit par cacher le point. Le mieux étant de faire venir à soi le pinceau plutôt que de l'éloigner. Néanmoins je pense qu'il peut être utile de savoir faire les deux.

mercredi 30 mai 2012

Café et dessin

Ceux qui me connaissent vraiment savent que je suis complètement fou de café. J'adore le café, que cela soit extrait d'un percolateur, d'une cafetière à vide, d'une cafetière à piston, etc...(liste non-limitative). Malheureusement, il y a toujours le problème de la caféine et de ses effets indésirables. Non seulement à trop forte dose cela peut induire des problèmes de tension et/ou cardio-vasculaire,mais aussi de l'anxiété. Alors évidemment cela varie d'une personne à une autre, mais si je prend trop de café, je deviens vraiment anxieux: la peur de faire quoi que ce soit, de se dire continuellement qu'on a pas le temps ou que ça ne va pas assez vite etc... Alors si vous aimez le dessin et le café, il faut trouver un équilibre. Aïe, pas facile ! Pas plus de 3 cafés par jour en ce qui me concerne : un au petit-déjeuner, un vers 9h30 et un vers 14h30. Lorsque je dis une tasse, je parle d'une tasse que l'on peut trouver dans un bistro, c'est à dire entre 5 et 9 cl. Je parle de café qui ne sont pas trop corsé et avec peu de caféine extraite. je vous rappelle que la plus grande proportion de caféine se trouve à la fin de l'extraction. par conséquent dans un café serré il y a moins de caféine, proportionnellement parlant que dans un café normal. Donc point trop de café pour dessiner; vous l'avez bien compris. Sur ce, je vais en boire un...

mardi 29 mai 2012

Point d"étape n°1

Après quelques jours de pratique du traçage de lignes, voici les résultats d'une semaine de pratique. Je n'ai pas pratiqué ce weekend :


un zoom sur les premiers niveaux :


En conclusion et par comparaison, vous remarquerez  que j'ai progressé sur le niveau 0, le niveau 1 et le niveau 2. Le niveau 3 et le niveau 4 sont loin d'être parfaits. Néanmoins j'ai progressé. Ce qui apporte de l'eau à mon moulin. J' ai pour objectif, dans un premier temps, d'atteindre un 10/10 au niveau 4 ( 29 cm de longueur) et une belle rectitude de ligne.

Pour la rectitude de ligne j'ai commencé à pratiquer un nouvel exercice.

J'ai dans un premier temps tracé des lignes assez épaisses de surligneur rose. Ensuite j'ai comme d'habitude marqué un point de départ et un point d'arrivée. Finalement, j'ai tracé mon trait par dessus ma ligne de fluo.
Cette méthode me permet d'avoir un cadre large où mon trait doit rester. Petit à petit je réduirai la taille du trait fluo. Par la répétition, j'imprimerai à mon cerveau le geste à effectuer.

vendredi 25 mai 2012

Pourquoi faire des lignes ?

Bonne question, n'est ce pas ? On peut se demander quel peut être l'intérêt de tels exercices ? Parce que bien évidemment cela semble rébarbatif, sans intérêt, etc... Mais dépassons ça.

Des lignes parce que nous sommes dans le B.A BA du dessin. Sans cesse on revient aux fondamentaux. Pour lire et écrire on doit apprendre l'alphabet. Pour dessiner on doit apprendre à tracer des lignes. Entendons nous bien, ce que je préconise, je me l'applique. Cela n'aurait pas de sens de rester dans l'abstrait. Et c'est pour cela que vous trouverez ici des comptes rendus de progression (une fois par semaine ou deux fois par mois). De cette manière il y aura un avant et un après à comparer.

Tracer des lignes vous sera utile si vous souhaitez faire du dessin d'architecture, du dessin technique, si vous voulez dessiner comme les dessinateurs d' Hollywood (concept designer...), si vous voulez dessiner des portraits (pour établir les proportions...). En clair on ne peut pas se passer de savoir tracer des lignes.

Je pars du principe que plus vous vous focalisez sur une compétence et plus vous serez habile. Le but étant de devenir meilleur que le jour précédent.


jeudi 24 mai 2012

Le temps à consacrer aux exercices ?

Question légitime pour ne pas se décourager. On se dit que cela fait beaucoup, que cela prend trop de temps, etc... Et bien non, surtout pas. Il ne faut surtout pas y consacrer une journée entière, tout une semaine, etc... Il faut procéder petit à petit : 5 min par ici, 5 min par là. Personnellement je préfère le faire par petit bout, tout au long de la journée : 5 min le matin, 5 min le midi et 5 min en fin de journée. Vous verrez les résultats la semaine prochaine. Si je m'infligeais une contrainte, j'en serais dégouté et je ne voudrais plus en entendre parler. Alors je ruse et je divise la difficulté en petit morceau.

La rectitude d'une ligne

On peut aisément tracer une ligne d'un point à un autre mais le faire en ligne "vraiment" droite c'est plus difficile.
Comme vous avez dû vous en rendre compte, en partant du premier point pour arriver au second point, la ligne a tendance à faire des zigzags. Comment peut on remédier à ce défaut ? Partant du principe qu'il faut ressentir le dessin avec son corps, voici quelques exercices pour y parvenir.

Avec une règle en continu:

  • avec un feutre/stylo :  tracer successivement une dizaine de fois sur le même trait. Le trait suit la règle en la touchant. Ce n'est pas la main qui effectue le geste mais l'épaule. Feutre/stylo à la verticale, le poignet fixe dans le prolongement de l'avant bras, et l'ensemble du bras effectue le geste. Attention le geste doit être effectué lentement pour ressentir toutes les sensations du tracé.
  • avec un pinceau : même principe, mais la règle doit être surélevée par rapport à la feuille : soit avec un petit taille-crayon (deux seraient les bienvenus),ou bien avec des gommes posés sur la tranche. Si d'autres idées vous viennent à l'esprit, je suis preneur.

Avec une règle seulement au départ:

on trace une ligne au feutre rouge (ou au surligneur), afin de bien voir si on dépasse ou non, puis on repasse 8 fois par dessus. On commence par une petite ligne de 2cm et  on augmente progressivement la distance à 4, 8, 16 et 29 cm.

(Les photos viendront plus tard...)

Conseil au débutant

Contrairement à ce que j'aurais pu croire la pratique du pinceau est très éloigné du feutre et du stylo. Comme je l'ai mentionné précédemment le pinceau ne pardonne pas. C'est pour cette raison que je suggère de faire des lignes assez épaisses dans un premier temps. Pour se donner confiance au début, des lignes épaisses permettent d'atteindre la précision voulu. Bien entendu, par la suite on réduit l'épaisseur du trait. On peu commencer par une ligne épaisse de 1mm (voire 2mm pour ceux qui ont très peu confiance  en eux) et progressivement atteindre une ligne épaisse comme un cheveu. On insistera jamais assez sur la progressivité, sur les petits pas...

mercredi 23 mai 2012

pourquoi le pinceau

Dans un précédent post, j'ai indiqué qu'il fallait utiliser un pinceau pour faire les exercices. Mais pourquoi donc ? Ces exercices, je les ai déjà effectué au stylo bic bleu ou au feutre à pointe fine. Je me suis dit qu'il fallait tester avec un pinceau, car je souhaite faire de la peinture à l'huile. Auparavant j'avais déjà remarqué certains de mes défauts qui ne pardonnent pas au pinceau.

Si par hasard je suis en apnée, ou bien si je suis plus ou moins énervé, cela ne se verra pas trop avec un feutre ou un stylo. La pointe va s'écraser plus vite ou bien vous entamez le papier. Vous ne vous apercevez pas immédiatement de votre état. tandis qu'au pinceau, c'est instantané. Vous appuyez fort, vous faites une ligne très épaisse; vous vous relâchez, la ligne devient plus fine (aisément discernable dans les posts précédents et à venir...).

D'où l'intérêt d'utiliser un pinceau, apprendre à se contrôler. est ce que la pratique du pinceau permet de se contrôler ? C'est une bonne question ? Est ce qu'une tentative de maîtrise dans un domaine permet de l'appliquer dans d'autre domaines ?

L'état de l'esprit et du corps.

J'ai omis de préciser un certain nombre de choses quant à la façon de tracer des lignes. Il ne suffit pas de dire que l'on trace et voilà... Il existe une certaine disposition d'esprit et de corps à acquérir pour effectuer de belles lignes (et par extension de beaux dessins.)

Être au calme :

C'est une condition minimale pour dessiner. Ce n'est pas tant à cause du bruit qu'il peut y avoir dans nos villes ou nos appartements mais plutôt du bruit parasite. Je veux dire par là qu'il m'est parfaitement possible de dessiner dans une voiture, un train, un métro, un RER. Il y a pourtant du bruit, et quel bruit ! Mais ça ne me dérange pas. Pourquoi parce que je sais que pendant un temps prédéfini je ne ferai que cela et rien d'autre. Il peut y avoir des interférences mais a priori c'est un moment exclusif , dédié uniquement à une tâche : c'est la tranquillité de l'esprit.

Respirer :

Une évidence mais lorsqu'on est face à un exercice on se demande si on va être capable d'y arriver, etc... Parfois on dessine en apnée. Alors qu'il suffit d'avoir une respiration lente et continue. Si jamais on devait avoir cette forme de défaut, que faire ? On s'arrête, on prend une profonde inspiration par le nez, on souffle par la bouche, on se dit que ce n'est pas si compliqué et que franchement on ne risque rien : on effectue pas une opération à coeur ouvert...

Position du corps :

Assis bien droit sur sa chaise. Le corps légèrement penché en avant, en tout cas le regard sur le pinceau et le point d'arrivé en même temps. (Ou bien on passe très vite, avec le regard, de l'un à l'autre ). On doit impérativement voir la ligne se tracer, sans que la vue soit obstruée par la main, le pinceau ou quoique ce soit d'autre.). L'idéal serait de voir le point de départ, le point d'arrivée et la ligne d'un seul regard.

Le pinceau, la main et le bras :

De même il est important de comprendre que c'est le corps qui dessine si je puis dire. Le pinceau est tenu à la verticale parfaite. la main est fixe et dans le prolongement de l'avant-bras. C'est tout cet ensemble qui se déplace. C'est tout le bras, de l'omoplate au bout du pinceau, qui dessine ou qui peint. Soit on écarte le bras du corps pour atteindre son objectif, soit on le rapproche de soi (les deux sont bien à utiliser selon les circonstances.). Rapprocher le bras de soi est très utile dans le cas de traçage de grandes lignes.

N'hésitez pas à demander des précisions si je n'ai pas été assez clair.

De l'efficacité

On ne se rend pas bien compte de l'état mental nécessaire pour être efficace. Je parle d'efficacité, alors qu'on pourrait croire que cela ne devrait pas être un critère. On fait de l'art par plaisir,etc... Est ce que cela devrait impliquer de faire n'importe quoi, de s'épuiser à réinventer la roue ? Alors c'est vrai qu'il y a un vrai plaisir à découvrir par soi-même un certain nombre de techniques. Est ce que cela ne serait pas plus agréable de trouver pour soi-même des techniques plus précises, différentes ou nouvelles ? Pour ma part, je crois que c'est plus intéressant que de redécouvrir l'eau chaude. Alors oui notre temps est précieux pour ne pas le gâcher en évidences. Ici, il est question de diffuser des techniques qui ont fait leur preuve. 
Si vous avez des suggestions, je serai toujours preneur de nouvelles techniques.


mardi 22 mai 2012

Tracer des lignes (suite...)

video
Voici une vidéo afin d'expliquer la technique utilisée. Je tiens le pinceau de cette manière afin de me détacher de la position d'écriture.

lundi 21 mai 2012

Tracer des lignes

Quoi de plus banal qu'une ligne droite ! On prend sa règle et on a une ligne droite. mais voilà, ça manque de charme et la ligne devient glaciale sans "âme" . Alors on la trace à la main me dites vous ! Oui mais comment ?
Voici un petit exercice pour apprendre à tracer des lignes droites sans règle.

La méthode de tracé et son évaluation :

le tracé :

  1. on marque sur sa feuille de papier machine un point de départ;
  2. on marque un point d'arrivé distant de 1 ou 2 cm pour commencer;
  3. on fait courir son pinceau lentement (jolie expression paradoxale) du point de départ au point d'arrivé.

L'évaluation :

Il peut s'envisager selon quatres critères principaux à mon sens : la précision, la droiture, la distance et la vitesse. La précision s'entend comme la capacité à  relier précisément un point à un autre, atteindre le point visé. La droiture se conçoit comme la capacité à se rapprocher le plus possible de la ligne droite tracée à la règle. La distance est l'écartement maximal entre les deux points reliés. Finalement la vitesse représente le temps mis pour tracer cette droite reliant ces deux points.

Grille d'évaluation :

Pour chaque compétence du traçage de ligne je divise cela en niveau de compétence. Le niveau 0 représente ce que n'importe qui sans entrainement peut faire. Je considère que lorsque l'on est capable de faire 10 fois de suite la même chose sans erreur, que le niveau est validé.
  • la précision : atteindre le point d'arrivé en plein milieu. Il doit être recouvert et non dépassé par le crayon/feutre/stylo/pinceau.
  • la droiture : être plus ou moins droit;
  • la distance : le niveau 0 représente 1cm, le niveau 1 représente 2 cm, le niveau 2 quant à lui 4 cm, le niveau 3 représente 8cm, le niveau 4 et le niveau 5 représentent respectivement 16 et 29 cm.(la longueur d'une page A4.
  • la vitesse : je relève 3 vitesses. Une très lente, une normale et une rapide.
vous pouvez voir ci-dessous deux exemples. le premier a été fait avec un feutre 0.3mm et le deuxième au pinceau.


Sur ces deux feuilles j'ai inscrit avec une petite coche ce qui était validé pour la précision. Nous sommes d'accord la droiture n'est pas au rendez-vous. rendez-vous la semaine prochaine après une semaine de pratique quotidienne.



Premier test de matériel

J'ai en projet de faire progresser mes compétences en composition. "Qu'entend - je on peut progresser en composition :  non... c'est impossible. On organise des peintures/dessins de façon innée voyons...."
Eh bien non, il existe un certain nombre d'exercices pour s'améliorer. Pour cela je vous conseille de vous reporter à l'excellent site de Paul Foxton http://www.learning-to-see.co.uk . J'ai décidé de suivre cette méthode et pour cela j'ai acheté un stylo/pinceau de la marque Pentel. Comme je me voyais assez mal utiliser un pinceau, plus de l'encre, et de l'eau, ainsi qu'une pierre à encre; j'ai opté pour ce système qui s'en rapproche beaucoup.


J'ai fait ces photos avec mon téléphone (Samsung player 5). Un peu plus tard une vidéo expliquant ma démarche et les exercices préliminaires.

Premier message

Bonjour à tous et à toutes.
J'ai créé ce blog afin de prouver que le talent n'existe pas en dessin et en peinture. C'est une discussion récurrente que je peux avoir avec de nombreux amis. Je veux prouver qu' avec de la pratique on peut progresser et obtenir de bons résultats dans ces disciplines. A mon humble avis, le talent n'est juste qu' une opinion sur le résultat obtenu. Pour moi il s'agit juste de pratique et non de quelque chose d'inné. Alors cela prendra le temps qu'il faudra (1 an, 2 ans voire plus ?) pour vous convaincre. Ici par ailleurs, il sera question de matériel de dessin et de peinture, d' exercises pour progresser,  parfois de livres ou de vidéos qui me semblent intéressantes.
N'hésitez pas à laisser des commentaires.
Au plaisir.