mercredi 31 octobre 2012

Portrait, vision et progression

Dans le précédent message j'avais analysé le défaut du portrait de Sir Thomas Elyot, un dessin de Hans Holbein le jeune. J'avais remarqué que l'angle de trois-quart ne convenait pas du tout. Hier soir, j'étais impatient de recommencer et enfin atteindre mon objectif et ...non...raté ! J'étais vraiment déçu. Je me suis repris et j'ai essayé de comprendre pourquoi je n'ai pas réussi.

1. Analyse du dessin.


Sans plus attendre, voyons voir ce qui cloche avec le dessin ci-dessous :






Vous pouvez remarquer que ce dessin est légèrement plus grand que l'original. C'est là que les problèmes ont commencé à surgir. Au début j'avais décidé effectivement de le faire plus grand que l'original mais voilà j'ai oublié mon intention initiale en cours de route ! On le voit clairement que la partie située sous le nez est plus proche de l'original tandis que la partie supérieure est nettement plus grande  :





Il n'y a pas grand chose, juste une petite différence entre la partie supérieure et la partie inférieure mais cela suffit pour que plus rien ne colle. Ce que j'aime dans le portrait : cela ne pardonne pas ! C'est dur d'obtenir une ressemblance mais c'est aussi plus facile pour se corriger et par conséquent progresser.

2. Les mesures à prendre.

Bon cela commence à bien faire, on va sortir l'artillerie lourde. Tout d'abord je vais établir une fois pour toute la dimension : plus grande, taille identique ? Ensuite je vais indiquer les trois lignes de séparation partageant le visage en deux parties égales. Ensuite je marquerai l'angle de trois quart. Finalement je placerai les verticales importantes. Si avec cela je n'ai pas quelque chose de correct...
La suite dans un prochain message...

De la pugnacité en dessin

J'en reviens souvent à la même chose finalement, il ne faut jamais baisser les bras et essayer sans relâche de différentes manières afin de déterminer ce qui nous convient le mieux ou bien de progresser vers notre objectif.
J'ai entrepris de copier une oeuvre d'un des grands maîtres du dessin et de la peinture : Hans Holbein le jeune. J'ai acquis le livre suivant chez les éditions Dover Publication. Pour quelques euros, vous avez de nombreuses reproductions de dessins. 
Il est vrai que le papier est de piètre qualité mais pour ce prix là il ne faut pas attendre de miracle. Je vous conseille même de photocopier ces reproductions car le résultat est bien meilleur que le livre. Quoiqu'il en soit j'ai choisi de reproduire le portrait de sir Thomas Elyot :

Un beau trois-quart tourné vers la droite. Je viens de trouver sur le net cette image en couleur. Je ne savais pas que ce portrait était originellement en couleur et cela change vraiment par rapport à ma copie en noir et blanc.

1. Les tentatives et leur critique.

Voici trois tentatives de reproductions de ce portrait.

 Sur la gauche vous pouvez voir le modèle à partir duquel je travaille. Je ne voulais pas utiliser de techniques apprises récemment pour savoir si cela avait un impact indirect sur moi ou pas. Je ne sais pas ce qui s'est passé mais ce n'est pas une patate qu'il a à la place du nez ?! En plus la tête est trop large / profonde.

 La deuxième tentative est meilleure mais la distance entre le bas du nez et le menton ne convient pas. J'ajouterais que le nez est un peu trop grand en hauteur mais que la ressemblance commence à venir.


 Troisième tentative et je n'ai toujours pas réussi à obtenir la ressemblance que je souhaitais. Néanmoins perdu pour perdu j'ai décidé d'utiliser une nouvelle technique. Je trace des traits droits four décrire la forme et que j'affine au fur et à mesure (voir la photo en détail). Je trouve que le rendu est assez intéressant mais je n'ai toujours pas atteint mon objectif : c'est à dire une bonne ressemblance avec le dessin initial.



 2. Ce que j'ai appris et conclusion.

Ce  n'est qu'après avoir fini, lorsque je commençais à ranger mes affaires que j'ai compris ce qui n'allait pas. Jusqu'à maintenant, je dessinais à partir de mesures relatives. Je commençais soit par les yeux (comme par exemple dans ce dernier dessin), soit par le nez pour les premiers. Je ne pense pas que cela soit une bonne idée dans le cas d'un trois-quart. 
Après avoir pris du recul, je me suis aperçu que le visage avait un problème : comme si la mâchoire était projetée en avant  et que tout ce qui se trouve à partir de la base du nez jusqu'au front allait vers l'arrière. Le problème provient de l'angle décrit par le profil comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

J'ai marqué en rouge l'angle décrit par le visage originel et le mien : sur mon dessin les angles sont complètement faussés. Je me demande parfois si je n'ai pas du béton dans les yeux...
Il me semble évident désormais qu'il faut que je me concentre sur la correction de cet angle et l'utiliser peut-être comme point de départ.
Quoiqu'il en soit, je sais maintenant que j'ai pris énormément de plaisir à utiliser cette nouvelle technique et je pense que je vais continuer à l'utiliser. Peut-être qu'un jour, si je me sens assez sûr de moi, je pourrai en faire une vidéo ?

Une fois de plus, j'ai essayé ici de vous montrer qu'il ne faut pas baisser les bras. Certes ce n'est pas encore comme je le souhaite et objectivement on est encore loin de l'objectif. Néanmoins, comme vous pouvez vous en apercevoir, peu à peu, il y a du mieux. Petit à petit, je deviens meilleur dessinateur que je ne l'étais auparavant.Donc pas de découragement, continuons la lutte.
La suite dans un prochain message...

mardi 30 octobre 2012

This is the end...

Non pas vraiment, juste la fin de la deuxième session de formation de Sarah Parks, drawing secrets revealed section 2. Et voilà, il ne m'en reste plus qu'une à suivre en sa compagnie. La troisième session débute le 2 novembre. Si vous êtes intéressé vous pouvez toujours suivre une session au choix à partir de cette même date. Pour l'inscription c'est ici.

Mais pour l'instant voici mes derniers exercices de cette quatrième semaine de formation. Cette dernière semaine concernait les proportions du corps humain et l'utilisation du mannequin de bois pour étudier les poses du corps humain.
Par hasard, j'en avais un qui traînait dans un coin. Malheureusement il lui manque un pieds :-( Peu importe il me permet néanmoins d'étudier les poses correctement. Je me suis amusé par ailleurs avec l'éclairage pour faire une pierre deux coups. Les voici :

La première photo un calque de poses afin de se familiariser avec les proportions du corps humain (ici le mannequin ) et sa transposition dans un dessin.

 Les trois suivantes sont par contre des dessins selon modèle vivant-mort (et oui il n'a pas de sang coulant dans ses rainures de bois...à moins que cela soit un golem...)

 

Bientôt la suite avec la troisième session.

lundi 29 octobre 2012

Dessiner un cercle à main levée

Bonjour,
je suis toujours à la recherche de nouvelles techniques pour me faciliter la vie ou bien pour m'aider à concevoir des dessins. (voir un précédent message ici) Récemment j'ai découvert une nouvelle technique pour dessiner un cercle à main levée. Quoi ? Encore des cercles ?! Et oui, encore des cercles parce que c'est l'un des dessins les plus simples mais aussi les plus compliqués à dessiner à main levée et je ne vous parle même pas des ellipses...Il est vrai qu'il est toujours possible de dessiner avec un compas mais si vous n'avez qu'un crayon à disposition ? Comment faire ? Vous êtes en pleine rue, dans le métro, vous souhaitez faire un joli cercle pour dessiner un détail d'architecture... mais voilà, pas de compas, juste votre crayon. 

 1. La théorie.

Il vous suffit de dessiner un carré et d'inscrire un cercle dans ce carré. Cela paraît simple mais il y a une ou deux choses à connaître avant cela. Ayez continuellement à l'esprit que le cercle touche les quatre côtés du carré, au milieu de chacune des faces de ce carré. Ensuite, il vous faut trouver le centre du carré en traçant les diagonales (et on se souvient de la première vidéo expliquant comment tracer une ligne droite à main levée...). Finalement, on trace lentement et progressivement des arcs de cercle. Si vous ne dessinez pas un carré mais un rectangle vous dessinerez une ellipse.

2. La pratique.

Sans plus attendre voici la pratique par des magnifiques vidéos faîtes main... :-)

video
video
video
video





mercredi 24 octobre 2012

L'impression en 3D

Il y a peu de temps j'ai entendu parler de l'impression 3D pour les particuliers. Mais qu'est ce donc que cela me direz-vous ? Il s'agit ni plus ni moins qu'une machine qui sculpte des objets.(pour l'aspect un peu plus techniques, voir l'article sur wikipedia, ici ) Je vous passe les détails techniques mais c'est une technologie très prometteuse. Elle n'a rien de nouveaux car c'est un procédé qui existe depuis les années 1990. La nouveauté provient de la possibilité pour les particuliers de s'en servir. C'est un matériel plutôt cher pour l'instant mais qui pourrait devenir abordable d'ici quelques années.

Voici un site spécialisé dans l'impression 3D, disponible ici.
Avec un exemple de ce qu'ils peuvent faire :
Impressionnant non  ?

Alors quel est l'intérêt de ce genre de technologie pour quelqu'un qui s'intéresse au dessin ou à la peinture ?
J'en vois deux principaux.
 Tout d'abord la pose selon un modèle vivant peut prendre énormément de temps. Grâce à ce procédé, on pourrait imaginer de scanner la pose, l'imprimer et dessiner à partir de ce modèle. Des poses plus exotiques mais trop pénible à tenir pourrait être envisagée en peinture.
Dans un deuxième temps, elle pourrait permettre de reproduire des grandes oeuvres de la sculpture afin de pouvoir dessiner à partir de ces derniers. Imaginez, une sculpture de Rodin, ou bien des grands noms de la sculpture que l'on peut trouver cour Puget ou de la cour Marly au Louvre !



Vous pouvez trouver déjà à moins de 400 euros des modèles honnêtes (ici) et voici un article sur ces imprimantes grand public...(ici)

Bon eh bien je commence à économiser tout de suite...  :-)

mardi 23 octobre 2012

7ème semaine

La septième semaine de formation vient de s'achever. Il était question des proportions du visage, de quelques règles de perspectives. Cela m' a fait penser, ou plutôt me rappeler qu' Andrew Loomis avait fait d'excellents livres sur la question. Quoiqu'un peu daté, il n'en reste pas moins très pertinent et vraiment très complet en voici quelques exemples :


Vous trouverez de nombreux exemples sur le net, si vous  souhaitez vous faire une idée de son style.

mercredi 17 octobre 2012

6ème semaine de formation

Cela fait maintenant 6 semaines que je suis le formation de Sarah Parks, Drawing secret revealed. Tous les soirs je fais des exercices et je vous avoue que je commence à fatiguer. Comme les enfants, je commence à avoir besoin de vacances. Il me reste deux semaines de cours. 
Mais pour l'instant voici les travaux de cette semaine qui ont consisté à utiliser un nouvel outil : la mesure relative. En simplifié, vous utilisez une mesure étalon pour prendre les mesures dans l'ensemble de votre dessin. Le report se fait à un pour un ou bien vous pouvez changer facilement l'échelle comme vous pouvez le voir ci-dessous.Vous noterez que les dessins sont un peu fades. C'est tout à fait normal car ils sont faits au crayon graphite 2H ou H afin de faciliter le gommage.



Sur la première photographie vous pouvez constater le changement d'échelle de la composition. La deuxième se recentre sur le résultat de l'agrandissement. Cette photographie suivante a été effectuée dans un rapport de 1 pour un, mais le dessin de gauche est fait "à l'oeil" sans instrument de mesure. Quant à celui de droite, il est quant à lui, fait avec une mesure au crayon ou grâce à un instrument appelé couturomètre (sewing-gauge).
C'est un outil bien plus pratique que la mesure au crayon et surtout plus précis. Vous pouvez le trouver dans des merceries ou des sites de ventes en ligne de matériels de couture comme celui-ci.


http://www.rascol.com/mercerie/outils-de-mesure/326-couturometre.php
couturomètre (sewing gauge)
La prochaine leçon : les mesures et proportions du visage...
 

jeudi 11 octobre 2012

Poses et dessins de mouvement

Sur le site quickposes.com vous pouvez obtenir un "certificate". Ce diplôme est attribué lorsqu'on a effectué 10 heures de pratiques. Je me suis dis que cela serait une bonne occasion pour me donner de bonnes habitudes, donc je m'y suis mis. 

Comment cela fonctionne t'il ? 

Vous inscrivez votre adresse e-mail, vous choisissez le temps de pose qui peut varier de 30 secondes à 2 minutes, et c'est parti. Les photos défilent et dès que le temps est écoulé on passe lentement à la suivante. J'oubliais de vous le mentionner mais vous choisir si vous voulez des hommes, des femmes ou les deux, qu'ils soient habillés ou non. Vous pouvez aussi choisir de suivre un "challenge" de 20 poses sur un thême particulier : poses assises, femmes fatales, ...

Au final.

une fois que vous avez fini vos dix heures, le concepteur du site vous envoi votre diplôme par courrier moyennant 5€ pour couvrir les frais de port.
Voici les premières tentatives (seulement un échantillon, j'ai déjà un tas de 8mm d'épaisseur!) en poses de 30 secondes et 2 minutes.
30 secondes

30 secondes


2 minutes

2 minutes
Allez plus qu'une petite dizaine d'heures ;)

mercredi 10 octobre 2012

Les premiers exercices

Les premiers exercices de la deuxième session concerne les dessins de mouvement (action drawing et gesture drawing). Il est ici question de dessiner l'action qui est en train de se dérouler. Il n'est pas question de dessiner quelque chose de précis ou de beau mais d'arriver à rendre sur le papier une action : se tenir debout, assis, jouer au football, etc...C'est un exercice qui se déroule sur 30 secondes et on passe à une pose suivante. Pour ceux qui seraient intéressés voici deux sites qui proposent cette possibilité :

Si vous voulez voir ce qu'une grande maîtrise de ce type de dessin peut donner, voici le site de Ryan Woodward et son site dédié.


En ce qui me concerne, voici mes tentatives de faire ressortir l'action. J'y arrive parfois mais je n'ai pas encore trouvé le petit truc qui permet de déclencher un beau rendu de l'action.


















Dans un second temps, on parle de dessin de mouvement où ici il est question de dessiner la pose sur 2 minutes.



Ce genre d'exercice est sensé permettre de donner plus de vitalité dans ses dessins, plus d'action, en clair plus de vie.

mardi 9 octobre 2012

Doutes et satisfactions.

Je me suis donc inscrit à la deuxième session de drawing secret revealed, de Sarah Parks. La première session a été assez concluante. Il est vrai que j'étais très dubitatif sur ce genre de méthode d'enseignement du dessin tant la relation entre l'artiste et ses étudiants est importante. Néanmoins, force est de constater que cela fonctionne plutôt bien dans le cas présent.

 

Pourquoi ?

Tout d'abord j'y consacre tout mon temps disponible, soit entre 1h30 et 2h30 chaque soir. Je fais en priorité ce qui m'est demandé de faire (les exercices et les "devoirs"). De même, je n'hésite pas à en faire plus; pour être sûr de bien avoir compris ce qui m'était demandé.
Ensuite, il y a un véritable dialogue entre Sarah et moi-même. J'ai la possibilité de la contacter quand je le veux par l'intermédiaire de la plateforme de dialogue. Evidemment le décalage horaire peut poser problème mais finalement cela marche plutôt bien.
En outre, il faut avouer que le travail de Sarah avec ses étudiants est scrupuleux. On sent qu'elle a analysé votre travail, qu'elle a réfléchit à ce que vous vouliez faire et ce qui a été fait réellement. Bref, elle fournit un retour honnête, méticuleux, et surtout motivant.

La preuve.

Lorsque j'ai envoyé mon premier portrait de l'actrice Gene Tierney, j'était plutôt satisfait de moi-même. Mais maintenant, avec les résultats obtenus après un mois de cours, je me demande comment cela a pu être possible :

Première version 10-09-2012 


Deuxième version 1 mois plus tard, le 7-10-2012

Je suis donc surpris d'avoir fait aussi bien, et je ne pensais pas obtenir un niveau aussi élevé et marqué en aussi peu de temps. Mais je pense qu'il est possible de faire encore mieux. Plus précisément, je pense qu'il peut y avoir des marges de progression dans l'élaboration du fond, encore dans la précision des traits, peut être même encore dans la précision des valeurs. 
Allez, au boulot...